PLAN DE DECONFINEMENT : CONJUGUER URGENCE SANITAIRE ET URGENCE SOCIALE

COMMUNIQUÉ
jeudi 30 avril 2020
popularité : 15%

Paris, le 30 avril 2020

L’annonce par le Premier Ministre, d’un plan de sortie progressive du confinement après le 11 mai, s’efforce de conjuguer urgence sanitaire et urgence sociale, avec comme premier souci d’éviter la reprise de la pandémie.
Pour la Ligue de l’enseignement, le plan de déconfinement doit viser prioritairement la lutte contre la fracture éducative, qui s’est creusée au cours de ces semaines.

GARANTIR LA SECURITE DE TOUS EN FONCTION DE CHAQUE TERRITOIRE

La prise en compte de la diversité des situations sanitaires et sociales des territoires est indispensable. Elle doit s’accompagner d’une implication de tous les acteurs économiques, y compris ceux de l’économie sociale et solidaire, les partenaires sociaux, mais aussi les acteurs associatifs.

MOBILISER TOUTE LA COMMUNAUTE EDUCATIVE AU SERVICE DES ELEVES EN RISQUE DE RUPTURE SCOLAIRE

S’il fait une place légitime aux inquiétudes, voireaux angoisses des familles et des jeunes eux-mêmes, le caractère volontaire de la reprise de l’enseignement fragilise au premier chef les élèves les plus éloignés de l’école. Seule une mobilisation large de l’ensemble de la communauté éducative, au-delà des services de l’Etat et des collectivités locales, au plus près des réalités des établissements, est à même de relever ce défi.
Il est indispensable d’associer conjointement les parents et leurs associations, les enfants et les jeunes, les personnels, enseignants, agents, personnels administratifs et leurs organisations syndicales, ainsi que les associations éducatives complémentaires de l’école publique, pour bâtir des plans locaux de sortie du confinement qui soient des véritables tremplins vers l’école de demain.

DISTINGUER REOUVERTURE DES ECOLES ET REPRISE DE LA SCOLARITE

Pour de nombreux élèves, la rupture de la scolarité aura été effective, malgré les efforts déployés par les équipes enseignantes. Si, pour quelques-uns, notamment les classes d’examen, des compléments de connaissances sont nécessaires, il faut mettre en place pour toutes et tous un suivi psychologique ainsi qu’un accompagnement personnalisé.
Des activités culturelles et sportives peuvent être proposées, en prenant appui sur les savoir-faire de l’éducation populaire, ses intervenants, bénévoles et salariés. Cette période doit être aussi l’occasion d’une préparation active de vacances collectives respectant les consignes de sécurité. Un plan conséquent d’aide aux vacances doit permettre aux plus démunis de vivre ces temps éducatifs et citoyens si essentiels.
La lutte contre la fracture éducative et la remise sur pied d’une école et des politiques éducatives territoriales, ayant pour objectif la réussite de tous les enfants, nécessite la mobilisation de toutes et tous. La Ligue de l’enseignement, avec ses Fédérations sportives l’Usep et l’Ufolep et son réseau d’associations socio-culturelles, est mobilisée pour participer à l’immense chantier du déconfinement qui s’ouvre.


Navigation