S’associer pour inventer les territoires de l’avenir Propositions de la Ligue de l’enseignement 29 à l’occasion des élections départementales 2021

, par  Hervé Lestideau , popularité : 13%

Télécharger le document :

Plaidoyer - départementales

Commander des dépliants : formulaire

Ce que nous préconisons

Pour la vie associative

  • Garantir les libertés associatives.
  • Valoriser l’engagement bénévole associatif
  • Favoriser la confiance dans les rapports avec les associations
  • Privilégier le recours à la subvention et limiter la part des appels d’offre et des appels à projets.
  • Contractualiser par conventions pluriannuelles les projets associatifs
  • Associer les associations dans la construction et l’évaluation des politiques publiques
  • Soutenir l’animation territoriale et les réseaux fédératifs
  • Former les élus et les agents de la collectivité aux spécificités associatives
  • Organiser des rencontres régulières entre les élus, les responsables associatifs et les techniciens
  • Organiser à la rentrée 2021 une campagne grand public « Après la crise sanitaire, réadhérons dans les associations »

Pour l’éducation,
les collèges

  • Associer la communauté éducative (élèves, enseignants, éducateurs, parents, associations d’éducation populaire..) à l’élaboration du projet éducatif départemental
  • Aider les jeunes à s’approprier les enjeux du vivre ensemble ( la citoyenneté, la laïcité, le genre, les discriminations, l’environnement, l’ouverture sur le monde, l’intelligence artificielle...)
  • Contribuer au développement de l’esprit critique en soutenant une éducation aux médias et réseaux sociaux
  • Former au savoir débattre, au savoir argumenter, au savoir écouter.
  • Aider les jeunes à discerner ce qui relève du réel ou du virtuel
  • Développer l’engagement par la pratique associative au collège
  • Soutenir une véritable éducation sportive en milieu scolaire
  • Accompagner les projets culturels en lien avec les associations locales et les artistes
  • Soutenir les projets de classes de découvertes et de séjours européens
  • Soutenir les établissements du service public et laïque sur tous les territoires du Finistère

Pour l’égalité
territoriale

  • Reconnaître les associations comme actrices de l’attractivité de notre département
  • Coconstruire une stratégie commune d’équilibre en direction des territoires et d’accès de tous aux services publics et aux activités d’intérêt général
  • Favoriser le dialogue Associations-EPCI dans les contrats de territoires
  • Développer la présence de services publics sur tous les territoires

Pour la transition
numérique

  • Favoriser l’appropriation des outils numériques par tous les Finistériens
  • Accompagner les Finistériens aux usages
  • Eduquer dès le plus jeune âge aux enjeux et aux dangers du numérique
  • Soutenir les acteurs non lucratifs du secteur
  • Développer les pass numériques en quartiers populaires et en milieu rural

Pour la culture

  • Associer les acteurs culturels aux politiques qui les concernent
  • Ancrer une politique publique culturelle au coeur des territoires
  • Soutenir les lieux de pratiques amateurs
  • Soutenir les spectacles itinérants les festivals et les résidences d’artistes au sein des quartiers
  • Contribuer à rendre la fréquentation des lieux culturels attractive
    - en soutenant une politique tarifaire adaptée
    - en soutenant les associations d’éducation populaire, médiateurs culturels permettant l’accès aux oeuvres
    - en soutenant une pratique artistique tout au long de la vie, y compris dans le grand âge
  • Développer et soutenir la culture scientifique en partenariat avec les associations concernées
  • Soutenir la langue régionale et toutes les langues minoritaires

Pour les jeunesses

  • Favoriser la création d’un « revenu jeunes »
  • Contribuer à la mise en oeuvre du Parcours Universel de Citoyenneté
  • Soutenir les associations de jeunes (Juniors Associations,...)
  • Développer le service civique
  • Soutenir l’expression culturelle des jeunes (notamment la création numérique et audio-visuelle)

Pour la Laïcité
et pour faire société

  • Favoriser la formation des collégiens et des agents du Conseil Départemental aux valeurs de la République
  • Signer et faire signer la « Charte pour la Diversité »
  • Soutenir ce qui fait « Culture commune »
  • Contribuer à une semaine finistérienne de la Laïcité
  • Mettre à disposition des collectivités et des habitants des outils et des ressources sur la Laïcité
  • Former les jeunes à la prévention du harcèlement et des discriminations
  • Créer un Défi finistérien pour la Laïcité
  • Favoriser les démarches inclusives en matière d’éducation et d’accueil à tous les âges

Ce que nous sommes

Une histoire

C’est en 1930 que 15 associations se sont réunies pour créer la fédération des œuvres laïques du Finistère, fédération départementale de la Ligue de l’enseignement née au niveau national en 1866 pour « faire des électeurs et non des élections », sous l’impulsion de Jean Macé.
Initiatrice ou partie prenante de nombreux combats en faveur de l’Education (lois 1881-1882), des Associations (loi 1901) de la Laïcité (loi 1905), la Ligue regroupe à ce jour 25 000 associations et 1,3 million d’adhérents en France.

Une forte présence sur les territoires finistériens

Aujourd’hui la Ligue de l’enseignement du Finistère (ex-fol29) fédère plus de 200 associations et compte près de 20 000 adhérents.
Ces associations diverses par leur taille et leur implantation géographique mettent en œuvre au quotidien le principe de laïcité et les valeurs de solidarité et de citoyenneté. Elles interviennent pour leurs adhérents dans des champs aussi divers que la culture, le sport, l’éducation, le numérique...

Un centre fédéral brestois
(+ de 20 Etp)

Il accompagne le réseau d’associations membres dans de nombreux projets, le service civique, l’assurance, la fonction employeur, la formation des bénévoles et des volontaires, la lutte contre la fracture numérique, l’inclusion, la jeunesse...
Complémentaire de l’enseignement public la Ligue intervient dans plus d’un tiers des collèges et lycées publics sur les questions d’égalité Filles-Garçons, d’enjeux des réseaux sociaux, de délégués élèves, de prévention du harcèlement, de laïcité.

Un réseau d’acteurs de l’innovation sociale  

Outre l’innovation régulièrement portée au local par ses associations membres, la Ligue a créé en 2019 un Atelier Ideal (Initiatives pour le Développement de l’Engagement Associatif et la Laïcité) favorisant l’engagement bénévole et militant sous des formes renouvelées.
La Ligue a fortement contribué à la création en 2017 et au développement depuis de l’un des principaux Groupements d’employeurs associatifs : le Labo sur le Pays de Brest.

Un acteur démocratique pour une Alliance renouvelée

Forte de ses 2 fédérations sportives Ufolep et Usep, la Ligue est un interlocuteur reconnu des pouvoirs publics, parfois incommode, toujours respecté pour son poids dans la réalité sociale et éducative locale.
La Ligue de l’enseignement prône une alliance renouvelée entre Pouvoirs publics et Société civile (et tout particulièrement les Associations) pour faire reculer le repli sur soi et la haine de l’autre à l’heure où l’extrême-droite dicte les thèmes et l’agenda du débat public.
Les deux piliers de l’alliance renouvelée sont la co-élaboration des politiques publiques et la réhabilitation de la subvention de fonctionnement pour « ce que sont les associations » :
- des espaces de cohésion sociale dans une société abîmée par les crises successives ;
- des laboratoires de projets collectifs, du faire ensemble sur les territoires finistériens.